CeBeDeM

CeBeDeM

index
des compositeurs affiliés

HENDERICKX, Wim

Wim Henderickx est né à Lier en 1962. Il a étudié la composition au conservatoire d'Anvers auprès de Willem Kersters et y a obtenu les premiers prix de percussion, solfège, harmonie, contrepoint, fugue et composition. Il a assisté à plusieurs reprises à l'Internationale Ferienkurse für Neue Musik à Darmstadt. En outre, il a également fait des études de sonologie à l'IRCAM à Paris et au Conservatoire royal de La Haye. Henderickx a été durant des années le timbalier de la Beethoven Academie et de l'Ensemble Eugène Ysaye. Il enseigne aujourd'hui l'écriture musicale, l'analyse musicale et la composition au conservatoire d'Anvers et à l'Institut Lemmens de Louvain. En tant que compositeur, il a obtenu plusieurs prix dont le prix Jeugd- en Muziekprijs Vlaanderen en 1995 et le prix international de composition de musique contemporaine à Québec (Canada) pour Mysterium uit 1989, ainsi que le prix triennal E-Baie I 1997 - 1999 de la Province d'Anvers. En 2000 a eu lieu la création de son premier opéra The Triumph of Spirit over Matter dans le cadre de Bruxelles 2000, dans une exécution du Muziektheater Transparant. En 2002, Wim Henderickx a été lauréat de la Koninklijke Vlaamse Academie van België voor de Klasse Kunsten – l'Académie Royale Flamande de Belgique des Beaux-Arts. Il est actuellement compositeur en résidence au Muziektheater Transparant et il est régulièrement invité à donner des master-classes, comme le stage de composition de Musica à Neerpelt et les master-classes de l'Académie Internationale d’été de Wallonie à Libramont.

ANALYSE DE L'OEUVRE

La musique de Wim Henderickx trouve son inspiration avant tout dans les cultures non-européennes. De son penchant pour la pensée orientale est rapidement né l'immense intérêt qu'il porte à la musique indienne. La musique africaine le fascine également. Ses œuvres ne sont pas de simples imitations de ces musiques. Henderickx n'apprécie d'ailleurs pas du tout le terme “multiculturel” et estime plutôt qu'il est inapproprié de parler de "multiculturalisme" pour évoquer les mélanges bigarrés de musiques de cultures différentes. Sa préférence va donc au terme "interculturel": "chaque culture doit pouvoir conserver son identité propre, afin que nous puissions apprendre dans le respect mutuel". Henderickx reste par conséquent un Occidental qui s'inspire plus souvent qu'à son tour de la musique non-occidentale.

A cet égard, il est un tant soit peu apparenté à György Ligeti (dans la dernière partie de sa vie) avec qui il a plus de points communs. Il partage avec lui une prédilection pour les nuages sonores et les passages rythmiques extrêmes de précision mécanique. Comme Ligeti, Henderickx se sert de temps à autre d'idées non-musicales pour nourrir son inspiration (comme le triptyque Inferno de Bosch dans Le Visione di Paura de 1990 et certainement dans The Seven Chakras en 2004) et révèle volontiers l'influence d'autres compositeurs occidentaux sur son oeuvre, sans qu'il soit question d'imitation. Pendant le travail de composition, Henderickx se distancie toutefois de ces exemples. Bien entendu, en tant que percussionniste, il a été très tôt influencé par la musique d'Igor Stravinsky et de Béla Bartok. Avec Bartok, outre le sens de la rythmique, il partage aussi l'amour des constructions péremptoires, un goût encore renforcé par sa confrontation avec l'oeuvre de Iannis Xenakis. Il admire également Olivier Messiaen pour sa pallette sonore extrêmement différenciée et son goût pour la méditation. Pour Henderickx, la musique n'est rien d'autre qu'un moyen de parvenir à une sorte de méditation à l'occidentale.

Dans Crucifixus (2003) pour chœur mixte, il part du Crucifixus de Selva Morale e Spirituale de Claudio Monteverdi et concrétise, au sein même de la structure et du déroulement rythmique de cette composition, une évolution esthétique partant de la langue de Monteverdi jusqu'à son propre langage. Vers la fin de cette composition, les influences non occidentales comme les oscillations d'un quart de ton jouent un rôle prépondérant. Dans plusieurs de ses œuvres, il fait usage d'un agencement sériel du matériau musical, ce qui renvoie de nouveau à la tradition occidentale.

Henderickx est un orchestrateur virtuose qui aime les combinaisons de timbres les plus subtiles. Percussionniste lui-même, il a le plus souvent recours dans ses œuvres à un arsenal impressionnant de percussion, souvent pourvu d'instruments inhabituels; pensons aux diverses cymbales, cloches tubulaires, cloches de temples japonais, autres Thai-gongs et roto-toms dans Raga III, ou à l'énorme section de percussion de Raga I, pourvue de dobachi et hyoshigi japonais, de cloches indiennes, de gongs péquinois, de cymbales digitales et de crotales, qui côtoient tambours africains et precussion européenne. La forme de ses compositions est généralement simple et claire et découle souvent d'un principe de développement. A partir de 1989-90, nous rencontrons de plus en plus d'influences orientales dans l'œuvre de Henderickx. Différents éléments font référence à la musique orientale: par exemple dans Raga III, les inflexions mélodiques indiennes de l'alto, l'utilisation de micro-intervalles et de trilles sur des quarts de ton, qui ressemble à la répartition indienne de l'échelle tonale dans le shruti. Les modes indiens ne sont pas utilisés uniquement horizontalement mais aussi verticalement, pour constituer de accords, ce qui renforce l'unité. Dans Om pour quatuor à cordes, le compositeur rappelle clairement la monotonie de la formule de prière bouddhiste en faisant usage d'un centre tonal comme le do dièze. En dépit de cette atmosphère orientale, le paysage sonore reste pourtant occidental de bout en bout. Dans les œuvres de Henderickx, l'auditeur est frappé par la rapidité de l'évolution musicale combinée à une forte prise rythmique; une caractéristique de la musique occidentale. Sa composition The Seven Chakras pour quatur à cordes puise également son inspiration dans l'Orient. Sept mouvements mettent en musique les sept éléments (terre, eau, feu, air, éther, troisième œil et lotus) qui visent à plonger l'auditeur dans une atmosphère méditative, d'interrogation.

Dans l'opéra The Triumph of Spirit over Matter, écrite en collaboration avec le librettiste Johan Thielemans, les questions profondes sont emballées dans une allégorie légère. Cette "opéra-bouffe" contient d'ailleurs, à côté de ses aspects comiques, un traitement de thèmes plus lourds comme la quête du sens, de la pureté et de la beauté. Dans la musique, des motifs rythmiques dynamiques assurent un mouvement permanent. Le roulement et le feu des percussions trahissent la formation du compositeur et son inclination pour Stravinsky. Dans cette œuvre, pour la première fois depuis longtemps, Henderickx se détourne de l'orientalisme. La caractère virtuose de l'orchestre frappe immédiatement, ainsi que plusieurs motifs très reconnaissables et plusieurs passages jazzy et pop qui donnent un certain allant à cet opéra. Malgré la succession très rapide d'atmosphères pour le moins opposées, cette œuvre conserve toujours sa cohérence.

En ces temps de comédies musicales et de spectacles populaires, Wim Henderickx privilégie une approche alternative pour réconcilier les jeunes avec la musique. Dans son opéra pour les jeunes, Achilleus (2001-2002), composé sur un livret de Imme Dros, il combine musique, théâtre, vidéo et électronique pour créer une œuvre contempoarine à part entière, sans céder à l'infantilisme ou à la critique mesquine. Cet opéra a été écrit suite à une commande émanant du Muziektheater Transparant pour un effectif de sept voix, chœur d'enfants et ensemble instrumental. Dans l'ouverture, les quatre scènes et le finale, nous voyons se développer le récit de l'Illyade et de l'Odyssée, avec Achille dans le rôle principal. Cette œuvre, sur le plan du contenu comme sur le plan musical, est portée vers les antithèses. La discorde règne en effet entre les hommes et les dieux, entre les Grecs et les Troyens, ordre et chaos s'opposent. Dans la musique, ces oppositions se traduisent par un style d'écriture très direct, ponctuées de nombreuses alternances conduisant à des atmosphères limpides et isolées. A l'utilisation d'échantillons spatialisés qui ont le plus souvent pour fonction de créer une atmosphère (bruits de guerre, susurrements marins), s'ajoutent aussi des techniques modernes comme par exemple les oscillations sur des quarts de ton aux cordes, de légers passages aléatoires aux vents. Puis, contrastant intégralement avec cette esthétique contemporaine, surviennent quelques arrangements de chants pour enfants (mais que l'on peut néanmoins reconnaître), beaucoup plus proches de la musique tonale. L'utilisation d'un arsenal complet de percussions et surtout d'un synthétiseur, produisant des sons comme le toy-piano, le clavecin et le honky-tonk, assure une orchestration colorée qui a le souci du détail et le sens de l'humour. Les "leitmotiefs" sont couplés à des personnages ou à des émotions et font office de points de reconnaissance. Cet opéra reste ainsi une composition cohérente.

LISTE SELECTIVE DES OEUVRES

- Œuvres pour instrument solo: Vagabondage pour basson solo (1987); Musique pour piano, partie I (1988); Il Pendolo pour contrebasse solo (1989); Maya pour clarinette solo (1990); The Call pour cor solo (1992); In deep silence I pour guitare solo (1998); Saeta pour guitare solo (2004)
- Œuvres pour orchestre: Variations pour orchestre (1988); Makyo pour marimba et orchestre à cordes (1990); Le Visione di Paura pour orchestre (1990); Skriet pour orchestre (1993); Raga I pour percussion et deux pianos (1994); Raga II pour orchestre (1994); Raga III pour alto et orchestre (1995); An Evening Prayer pour orchestre (2000)
- Musique de chambre: Searching pour alto et marimba (1986); Four Pieces pour clarinette et quatuor à cordes (1990); Io pour quintette de cuivres (1991); Om pour quatuor à cordes (1992); African Suite pour violon et percussion (1992); In Deep Silence II pour quatuor de flûtes à bec (2002); Confrontations pour percussion africaine et occidentale (2003) Impressions on a Theme of Haydn pour quatuor à cordes (2003); Searching pour violon et marimba, transcription de la version pour alto et marimba (2003); Bolomakoté pour percussion solo et quatre percussionistes (2004); Io pour vents et cuivres et percussion, transcriptieon de la version pour quintettes de cuivres (2004); The Seven Chakras pour quatuor à cordes (2004)
- Vocale: Dawn pour mezzosoprano, chœur et ensemble (1992); Orpheus: toverzanger in de onderwereld pour chœur d'enfants et piano (2002); Crucifixus pour chœur mixte (2003); Only Darkness and Shadows pour soprano et ensemble (2003)
Opéra: The Triumph of Spirit over Matter, opéra sur un livret de Johan Thielemans (2000); Achilleus, opéra pour les jeunes sur un livret de Imme Dros (2002)


BIBLIOGRAPHIE SELECTIVE

- Y. KNOCKAERT, De klacht van het niet-gevondene, De componist Wim Henderickx, in Mens en Melodie, 53, 1998
- Y. KNOCKAERT, Wim Henderickx, in Nieuwe Muziek in Vlaanderen, 1997, p.130-132
- Y. KNOCKAERT, Wim Henderickx, Raga's, cd-boekje, MDC 7833, 1999
- K. SNEYERS, Het Oosten in de composities van Wim Henderickx, Universiteit Gent, 2001
T. EELEN, Interculturele confrontaties. Nieuw werk van Wim Henderickx, in Contra., 3, 2003, p. 40-41


DISCOGRAPHIE SELECTIVE

- HENDERICKX: Raga I, II, III, Megadisc MDC 7833
- HENDERICKX: Triumph of Spirit over Matter, Radio Klara (2000)


© 2001 Jan Vandenhouwe, voor MATRIX
© 2005 Klaas Coulembier, voor MATRIX (update)
© traduction 2006 CeBeDeM

oeuvres

  • Achilleus, 2002
    Soli, choeur et piano 01:15:00
  • Achilleus, 2002
    opéra de chambre 01:15:00
  • African suite, 1992
    violon et percussion 00:08:00
  • African suite, 1992
    saxophone soprano et percussion 00:08:00
  • Alla Turca, 2006
    3 percussionistes 00:15:00
  • Ave Maria, 2011
    Mezzo-Soprano et orgue 00:06:00
  • Ave Maria, 2011
    Baryton et orgue 00:06:00
  • Ballade, 1996
    Récitant et orchestre 00:08:00
  • Barbarian dance, 1985
    drums et piano 00:06:00
  • Bolomakoté, 2004
    percussion solo et 4 percussionistes 00:25:00
  • Canzone, 2007
    Soprano et piano 00:05:00
  • Canzone, 2007
    Mezzo-Soprano et piano 00:05:00
  • Canzone, 2007
    Contralto et piano 00:05:00
  • Canzone, 2007
    Ténor et piano 00:05:00
  • Canzone, 2007
    Baryton et piano 00:05:00
  • Canzone, 2007
    Basse et piano 00:05:00
  • Circus Suite, 1992
    flûte et piano 00:08:00
  • Circus Suite, 1992
    flûte, hautbois, clarinette, cor et basson 00:08:00
  • Confrontations (for African and Western percussion), 2003
    percussion, djembé, dundun (10 percussionnistes) 00:30:00
  • Crucifixus, 2003
    choeur mixte à 8 voix a cappella 00:05:00
  • Dawn, 1992
    Mz., choeur de Femmes et instruments 00:21:00
  • De profundis, 1992
    choeur a cappella 00:04:00
  • Decors, 1992
    hautbois et basson 00:05:00
  • Droombeelden, 1988
    hautbois, basson et piano 00:17:00
  • Elegie, 1989
    piano 00:04:00
  • Fireworks, 2012
    quatre saxophones, quatuor de percussions et electronique 00:11:00
  • Four bagatelles, 1996
    percussion et piano 00:06:30
  • Four pieces, 1990
    clarinette et quatuor à cordes 00:14:00
  • Four pieces, 1990
    clarinette en Sib et orchestre à cordes 00:14:00
  • Gishora, 2009
    saxophone soprano et sept caisses africaines 00:08:00
  • Gishora, 2009
    trompette et sept caisses africaines 00:08:00
  • Groove!, 2010
    percussions et orchestre 00:27:00
  • Hommage, 1994
    clarinette 00:04:00
  • Il pendolo, 1989
    contrebasse 00:10:00
  • Impression n°1, 1993
    flûte et piano 00:05:00
  • In deep silence I, 1998
    guitare 00:10:00
  • In deep silence II, 2002
    quatuor de flûtes à bec 00:14:00
  • In deep silence III, 2003
    2 violons, alto et violoncelle 00:10:00
  • IO, 1991
    flûte, hautbois, clarinette, cor et basson 00:12:00
  • Lamento, 1994
    quatuor de bassons 00:06:00
  • Le visioni di Paura, 1990
    orchestre 00:12:00
  • Libera me, 1992
    choeur a cappella 00:03:00
  • Lied van de meisjes (Het), 2006
    voix et accordéon 00:04:30
  • Lied van de meisjes (Het), 2006
    choeur et piano 00:04:30
  • Lied van Olek, 2009
    choeur et piano 00:00:00
  • Maya, 1990
    clarinette 00:10:00
  • Maya's dream, 2005
    hautbois et ensemble 00:10:00
  • Memento mori, 2005
    piano 00:20:00
  • Mozart's Entführung...?, 2008
    orchestre de chambre 00:08:00
  • Mudra, 2010
    ensemble 00:27:00
  • Mysterium, 1989
    10 instruments à vent 00:15:00
  • Nada Brahma, 2005
    Soprano, ensemble et traitement électronique 00:21:00
  • Olek schoot een beer..., 2006
    Récitant et ensemble 00:35:00
  • Olek schoss einen Bären..., 2007
    Récitant et ensemble 00:35:00
  • OM, 1992
    2 violons, alto et violoncelle 00:16:00
  • On the road, 2011
    saxophone alto et électronique 00:09:00
  • On the road, 2011
    trompette et électronique 00:09:00
  • Only darkness and shadows..., 2003
    Soprano et 10 instruments 00:15:00
  • Only darkness and shadows..., 2003
    Soprano et orchestre 00:15:00
  • Orpheus, 2002
    choeur d'Enfants et piano 00:05:00
  • Raga I, 1996
    percussion solo 00:18:05
  • Raga I, 1994
    percussion et 2 pianos 00:17:00
  • Raga I, 1996
    percussion et orchestre 00:18:05
  • Raga II, 1995
    orchestre 00:21:19
  • Raga III, 1995
    alto et orchestre 00:27:00
  • Raga III, 2003
    alto solo 00:27:00
  • Raga III, 1995
    orchestre de chambre 00:27:00
  • Resonating Light, 2013
    nonet 00:14:00
  • Ronddolen, 1987
    basson 00:08:00
  • Ronddolen, 1987
    clarinette basse 00:08:00
  • Saeta, 2004
    guitare 00:17:00
  • Searching, 1986
    alto (instr.) et marimba 00:10:00
  • Searching, 1986
    violon et marimba 00:10:00
  • Searching, 1986
    clarinette basse et marimba 00:10:00
  • Six impressions, 1987
    trombone et 2 percussionnistes 00:10:00
  • Skriet, 1993
    orchestre 00:07:00
  • Skriet, 1993
    orchestre 00:07:00
  • Sonatine, 1986
    percussion et piano 00:00:00
  • Spielerei, 1987
    piano 00:03:00
  • Spielerei, 1987
    piano 00:03:00
  • Suite, 1988
    violon et piano 00:14:00
  • Symphony n°1, 2011
    orchestre 00:27:00
  • Tejas, 2009
    orchestre 00:33:00
  • The call, 1992
    cor 00:10:00
  • The four Elements, 2008
    Mezzo-Soprano, flute, clarinette, violon et violoncelle 00:20:00
  • The seven chakras, 2004
    2 violons, alto et violoncelle 00:35:00
  • Three Interludes, 1989
    hautbois, cor et piano 00:08:00
  • Toccata, 1988
    piano 00:03:00
  • Torso, 1989
    trompette et piano 00:10:00
  • Triumph of spirit over matter, 1999
    voix et piano 01:30:00
  • Triumph of spirit over matter, 1999
    opéra de chambre 01:30:00
  • Twee nocturnes, 1993
    saxophone alto et piano 00:10:00
  • Twee nocturnes, 1993
    basson et piano 00:10:00
  • Twee nocturnes, 1993
    flûte ou hautbois et piano 00:10:00
  • Twee nocturnes, 1994
    flûte,violon,alto,violoncelle,contrebasse 00:10:00
  • Twee nocturnes, 1993
    clarinette et piano 00:10:00
  • Twee nocturnes, 1993
    cor anglais et piano 00:10:00
  • Twee nocturnes, 1999
    flûte et orchestre à cordes 00:10:00
  • Twee nocturnes, 1993
    flûte et piano 00:10:00
  • Twee nocturnes, 1993
    hautbois et piano 00:10:00
  • Untitled, 1989
    piano 00:04:00
  • Variations, 1988
    orchestre 00:15:00
  • Zes miniaturen, 1988
    piano 00:05:00
  • Zoon van Eros, 1987
    Soprano et piano 00:08:00
Pages :
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11