CeBeDeM

CeBeDeM

index
des compositeurs affiliés

CAMP, Bram VAN

Formation
Bram Van Camp (Anvers °1980) a écrit sa première composition à l'âge de 9 ans. Il a étudié dans la classe de composition de Wim Henderickx au Conservatoire royal flamand d'Anvers. En 2003, il a obtenu son diplôme de "maître de musique" en composition, analyse musicale, contrepoint et fugue. La même année, il a également obtenu un Master en violon et est diplômé de musique de chambre. Bram Van Camp a poursuivi l'étude de la composition au Conservatoire d'Amsterdam au sein des classes de composition de Theo Loevendie et Wim Henderickx. Il a également suivi d'autres cours chez Daan Manneke, Klaas de Vries et Fabio Nieder. En 2004, cette formation lui vaut d'obtenir le diplôme de “Bachelor of Music” cum laude en composition.

Prix et commandes
En sa qualité de compositeur, plusieurs prix lui ont été attribués: en 1999, il parvient à remporter le concours de composition Aquarius avec Rhapsodie pour violon et orchestre, dont la première fut interprétée par Jerrold Rubenstein (violon) et la Beethoven Academy (sous la direction de Jan Caeyers). En 2002, il se voit décerner le Prix de la Promotion Artistique Belge (P.A.B.) de la SABAM pour son Trio pour clarinette, viole et piano (2000). En 2006, son Quatuor à cordes (2004) est sélectionné parmi les “Appels à partitions” organisés par la section flamande de la SIMC. En 2007, il reçoit le Jeugd en Muziek Prijs voor compositie (Prix jeunesse et musique pour composition).

Ses compositions ont été commandées par le Festival de Flandre, De Singel (Anvers) et Ars Musica, l'Ensemble Hermes, l'Ensemble Nota Bene, l'Ensemble Syrinx et le Kandinsky String Quartet. En tant que compositeur, il a collaboré avec des ensembles comme la Beethoven Academy et I Solisti del Vento. En 2007, sa première Symphonie – Tetrahedron – a été créée par l'Orchestre Royal Philharmonique de Flandre (deFilharmonie). En 2008, il est “Compositeur en résidence” de l'Ensemble Hermes.

Style
Bram Van Camp a toujours été fasciné par les sons structurés et l'harmonie. Dans son travail de création musicale, il tend toujours vers un style qui surgit intuitivement, où chaque note peut être justifiée comme l'élément d'un système conséquent. Bien que la plupart de ses compositions soient basées sur des procédures sérielles, Van Camp se concentre sur un résultat à définir comme musical et organique dans ses sonorités. Ainsi son système de composition n'est-il en rien un objetif mais bien un moyen, qu'il applique pour atteindre une essence sonore naturelle: la réalité musicale organique. A ses yeux, chaque composition est une quête vers la reconstruction et la mise à jour d'œuvres précédentes. Cette démarche n'exclut cependant pas des influences évidentes, telles qu'on peut les entendre chez d'autres compositeurs. Son style plonge ses racines chez Béla Bartók, Igor Stravinski et Alban Berg.

Artiste de scène
Bram Van Camp a fréquenté de nombreux master-classes et acquis une grande expérience au sein d'orchestres et d'ensembles de musique de chambre. Sa Sonate pour violon et piano (2003) a été créée par lui-même et Nikolaas Kende (piano); il a également créé Strata pour 2 violons (2004) avec la violoniste baroque Charlotte Vande Ginste. En octobre 2003, il s'est produit en soliste et s'est joint à l'“Ensemble voor Nieuwe Muziek” (Conservatoire de musique d'Amsterdam) pour la première du concerto pour violon d'Henrik Hellstenius (Norvège) à l'occasion des Journées mondiales de la musique du SIMC à Ljubljana (Slovénie). Le concert a été enregistré par la radio slovène.

Transcriptions
La musique du xxe siècle et la musique contemporaine tiennent le haut du pavé dans son répertoire. A côté de ses activités de violoniste, il a par ailleurs développé une affinité particulière àl'égard de la musique polyphonique de Johann Sebastian Bach, dont il a arrangé le “Ricercar” en trois parties de L'Offrande musicale pour violon seul (2003). Ce projet est devenu un premier coup d'essai en vue d'un autre, beaucoup plus ambitieux, considéré comme un “projet permanent”, intitulé “Le violon bien tempéré”: un recueil d'études destinées aux violonistes en guise de préparation aux œuvres polyphoniques pour violon seul écrites par Bach. Ce recueil s'inspire des préludes et fugues du “Clavier bien tempéré”. Son affinité pour le répertoire du violon, dont il se sent extrêmement proche, l'a également poussé à entamer un autre "projet permanent": l'écriture de cadences pour les concertos classiques de Mozart et Haydn.

Traduction CeBeDeM 2008

oeuvres

  • 273", 2003
    21 instruments 00:04:33
  • Capriccio, 2009
    hautbois 00:00:00
  • Concerto, 2008
    violon et ensemble 00:16:00
  • Etude, 2002
    violon 00:07:00
  • Hidden Facts, 2004
    flûte, hautbois, clarinette, cor et basson 00:08:00
  • Improvisations, 2011
    violon 00:13:00
  • Music for 3 instruments, 2010
    clarinette, violon et piano 00:12:00
  • Piano Piece nr.1, 2005
    piano 00:04:00
  • Rhapsody, 1999
    violon et orchestre 00:09:00
  • Rhapsody, 1999
    violon et piano 00:09:00
  • Ricercare, 2001
    clarinette, sax-bar. et piano 00:05:00
  • Ricercare, 2001
    clarinette et piano 00:05:00
  • Sonate, 2002
    violon et piano 00:12:00
  • Strata, 2004
    2 violons 00:08:00
  • String Quartet, 2004
    2 violons, alto et violoncelle 00:08:30
  • Tetrahedron, 2006
    orchestre 00:16:00
  • Three songs, 2010
    Mezzo-soprano et piano 00:10:00
  • Three songs, 2010
    Mezzo-Soprano, flute, clarinette, saxophone alto, saxophone bariton, vibraphone, grosse ca 00:10:00
  • Three songs, 2010
    Soprano et piano 00:10:00
  • Trio, 2000
    clarinette, alto et piano 00:16:00
  • Vers 4, 2001
    Mezzo-Soprano et 8 instruments 00:09:00
Pages :
1 2 3